Faire du design c’est concevoir quelque chose, des objets, des services, des espaces, des organisations ou encore des politiques, en s’intéressant aux personnes qui vont les utiliser, les délivrer, en être responsable ou bénéficiaires. 

Le rôle du designer est de comprendre les problématiques en jeu, de décrypter l’environnement et de s’intéresser aux usages, c’est à dire à la manière dont sont délivrés les services publiques, par exemple.

Dans un premier temps s’agit d’observer et de penser tous les points de contact entre une personne et un service (ou une politique, un espace).

Par la suite, lorsque des hypothèses de solutions ont émergé grâce aux rencontres et aux immersions, le designer les met en forme, en image, pour les rendre tangibles et permettre d’en débattre.

Une fois ces solutions validées, il est temps de les prototyper pour effectuer des tests en situation réelle ou en atelier. 

Plus que concertés, impliqués

Chacune de ces étapes, pour être sensées et ancrées dans la réalité, sont menées en collaboration avec les acteurs concernés par le projet. Ils ne sont pas seulement concertés mais réellement impliqués, nous avons besoin de leurs connaissances du terrain et du public pour avancer et guider les possibilités d’action. 

Notre volonté est de permettre à une initiative, un projet, de subsister après notre intervention et d’avoir un impact réel. Nous nous appliquons donc à partager la richesse des méthodes que nous convoquons, à nous adapter et à former ceux avec qui nous travaillons afin que les solutions s’incarnent sur le terrain au quotidien.

Transmettre pour plus d’autonomie

Documenter, évaluer, essaimer

Le suivi de la mise en oeuvre, de l’essaimage et de l’évaluation de certaines de ces solutions est une plus-value essentielle à notre travail. Comme les autres, ces étapes sont outillées afin d’accompagner le déploiement des projets et la mise en place des protocoles d’évaluation. Nous prenons également soin de documenter chacune des phases des projets pour les restituer fidèlement et les valoriser. 

La conception de formats qui soient partageables et compréhensifs par tous est une des clés de notre action. Il s’agit de favoriser l’inter-disciplinarité mais aussi de stimuler la créativité grâce à des outils qui permettent à chacun de libérer sa parole et de s’approprier les méthodologies proposées.

Créer oui, mais ensemble