Nos méthodes

Créer oui, mais ensemble

  • Créer des formats qui soient partageables et compréhensifs par tous, initiés comme novices.

 

  • Stimuler la créativité grâce à des outils qui permettent à chacun de libérer sa parole et de s’approprier les outils proposés.

 

  • Développer des relations plus horizontales entre les usagers et les différents acteurs d’un projet.

 

  • Favoriser l’inter-disciplinarité.

 

  • Faciliter l’émergence de réponses déjà présentes dans les esprits des acteurs grâce à des phases de co-conception

 

  • Impliquer les acteurs pour assurer la bonne appropriation du projet et favoriser un changement venant de l’intérieur

Une somme de petites réponses

  • Faire émerger des réponses du terrain, émanant de besoins concrets et observés, pour permettre un changement durable des usages.

 

  • Proposer des petites solutions agiles pour obtenir une amélioration durable des services proposés.

Prototyper, prototyper, prototyper

  • Tester in-situ et rapidement des réponses émanant des usagers.

 

  • Permettre des cycles itératifs d’essais-erreurs.

 

  • Traduire les constats posés par l’observation en propositions concrètes et tangibles.

 

  • Fournir des outils concrets pour faciliter l’action chez les usagers.

Une diversité d’acteurs : la force du projet

  • Cartographier et faire apparaître les liens, faire émerger les forces et les dysfonctionnements dans le réseau d’acteurs.

 

  • Faire fructifier les ressources informelles présentes sur le terrain.

 

  • Considérer chacun comme un expert de son quotidien, de son activité professionnelle, des interactions qu’il a avec les usagers, ses collaborateurs, etc. pour permettre une réponse porteuse de valeur humaine et plus adaptée au contexte.

 

  • Proposer une alternative à l’expertise technologique par une approche humaine et centrée sur les usages. Cela encourage l’initiative des usagers.

 

  • Apporter un point de vue extérieur à la culture propre au service étudié.